L’entorse de la cheville

L’entorse à la cheville, c’est le cauchemar du randonneur. En effet, lorsqu’elle se produit, votre réaction oscillera entre le dépit et la douleur. Vous serez dépité de ne pas pouvoir poursuivre votre route comme avant. Et vous aurez probablement mal. L’intensité de la douleur dépend de la gravité de l’entorse.

Dans cet article de notre guide pratique sur la randonnée, vous allez tout savoir sur l’entorse de la cheville!

Qu’est-ce qu’une entorse de la cheville?

L’entorse de la cheville est un traumatisme très fréquent. Elle se produit lorsqu’il y a une torsion plus ou moins importante du pied, souvent vers l’intérieur. En randonnée, cette torsion peut se produire à tout moment, en marchant dans un trou ou en glissant sur une pierre. L’entorse du pied peut aussi survenir lors de la course à pied ou de toute autre pratique sportive sur sol instable.

L’entorse touche les ligaments assurant la jonction entre le pied et les os de la jambe (tibia et péroné). L’atteinte des ligaments va du simple étirement à la rupture totale en passant par la déchirure partielle. La cheville fonctionne une charnière. Elle permet de plier le pied et de le faire bouger verticalement mais aussi horizontalement.

Vous avez deux types de ligaments au niveau de la cheville :

  • le ligament externe (ligament latéral interne ou LLE) constitué de 3 faisceaux ligamentaires,
  • le ligament interne (ligament latéral interne ou LLI) également appelé le ligament deltoïde.

En général, l’entorse de la cheville touche un ou plusieurs faisceaux ligamentaires du ligament externe. Les ligaments jouent plusieurs rôles. Ces tissus fibreux assurent la jonction entre deux os au niveau d’une articulation. Ils permettent également d’éviter des mouvements excessifs des os qui pourraient déboucher sur une luxation.

L’arrachement des ligaments peut dans les cas les plus sévères s’accompagner d’une fracture. Dans ce cas, il faudra un plâtre pour immobiliser complètement le pied.

Quels sont les symptômes d’une entorse de la cheville?

Plusieurs symptômes peuvent apparaître dans les minutes suivant le traumatisme à la cheville :

  • une douleur plus ou moins vive
  • un craquement qui peut être l’indication qu’il y a eu une rupture ligamentaire
  • un œdème signe d’un saignement dû à la rupture du ligament

Voici les symptômes rapportés en fonction de la gravité de l’atteinte :

  • entorse bénigne, simple étirement, foulure : douleur légère, pas d’impact significatif sur la mobilité
  • entorse moyenne : douleur plus intense, appui douloureux sur le pied
  • entorse grave : douleur très vive, impossibilité de poser le pied

L’entorse de la cheville n’est pas toujours gravissime. Cela dépend vraiment du niveau de torsion du pied mais aussi de la capacité des ligaments à supporter ce traumatisme sans se rompre. En fait, ce qui va vous permettre de diagnostiquer la gravité supposée de l’entorse, c’est d’une part la douleur et d’autre part, la capacité à poser ou non le pied par terre, en particulier après le glaçage.

Que faire en cas d’entorse de la cheville?

Il y a un protocole bien établi à suivre en cas d’entorse :

  • Repos : ne pas poser le pied parterre mais plutôt utiliser des béquilles
  • Glace : poser de la glace le plus vite possible sur la cheville pour limiter l’hématome et le gonflement
  • Compression : faire un strapping avec une bande élastique ou maintenir la cheville avec une attelle
  • Élévation : avoir la jambe en l’air pour améliorer la circulation sanguine

Évidemment, si vous êtes en pleine nature, tout cela n’est pas forcément facile à faire. Voici donc quelques astuces pour vous aider :

  • Appliquer une pommade anti inflammatoire
  • Prendre des antalgiques pour calmer la douleur
  • Tremper votre pied dans l’eau froide d’une rivière si vous n’avez pas de glaçons
  • Utiliser vos battons de randonnée comme béquilles

Dans tous les cas, il est conseillé de consulter un médecin dès que possible afin qu’il puisse réaliser un examen clinique complet pour évaluer la gravité réelle de la lésion. Il réalisera une radiographie s’il le juge nécessaire pour obtenir un diagnostic précis. Ceci permettra notamment de connaître le degré d’atteinte des ligaments mais aussi le traitement à suivre pour récupérer.

Est-ce que l’on peut continuer à randonner après une entorse?

Tout dépend de l’atteinte de la cheville. Si vous vous êtes fait une très légère foulure sans rupture tendineuse, que la cheville n’a pas gonflé et qu’il n’y a pas de douleur particulière, il est probable que vous pourrez continuer à marcher. Il faut cependant faire attention au fait que la douleur n’apparaît pas toujours à chaud. En revanche, quand on retire la chaussure le soir, vous pourriez avoir de mauvaises surprises. Donc il est conseillé de s’arrêter dès l’entorse pour observer une période de repos, le temps d’en savoir plus sur l’étendue des dégâts.

Comment éviter l’entorse de la cheville?

Déjà, commencez pas regarder où vous mettez les pieds. Il est vrai qu’en randonnée, le paysage est souvent plus beau que le sol mais il faut quand même regarder où l’on marche. Cela évite bien des déconvenues.

Ensuite, portez des chaussures adaptées au trekking. En effet, ne partez pas en randonnée avec vos baskets. Ce type de chaussures de sport n’est pas du tout adapté aux terrains accidentés avec des pierres. Vous ne feriez pas du ski avec vos baskets? Donc ne faites pas de randonnée avec, le terrain est le même, avec la neige en moins pour amortir… Il faut des chaussures qui maintiennent bien le pied et la cheville avec une semelle assez épaisse.

A titre de prévention, vous pouvez faire des exercices de renforcement musculaire. Par exemple, vous pouvez dessiner un cercle avec le bout de votre pied afin de faire tourner la cheville.

Avant de commencer votre journée de randonnée, faites un échauffement et étirez les ligaments.

En cas d’entorse, pour éviter toute récidive future, il convient de bien suivre son traitement et de faire de la rééducation pour permettre aux ligaments de retrouver la totalité de leurs capacités.

Au-delà de la cheville, un autre type d’entorse peut également se produire en randonnée. Il s’agit de l’entorse du genou, particulièrement grave lorsqu’elle s’accompagne d’une rupture du ligament croisé. Elle nécessite un traitement chirurgical et une rééducation très lourde.


Autres conseils pratiques sur la randonnée


A propos

Rando FC est un site réalisé par des passionnés de la randonnée pour tous les amateurs de la vie au grand air!


Contact


Réseaux sociaux


© Copyright Rando FC